top of page

Comment débuter en pastel sec

Dernière mise à jour : 8 déc. 2020

Vous êtes créatif dans l'âme et vous désirez vous lancer dans la réalisation de dessin au pastel sec. Mais vous ne savez pas trop par où commencer.


Dans cet article je vous donne un petit coup de pouce, pour orienter vos premières démarches.


Premièrement, il faut bien différencier le pastel sec du pastel à l'huile, qui sont deux médiums totalement différents. L'un est poudreux, semblable à de la craie, Et l'autre, comme son nom l'indique, est gras et huileux. Vous l'aurez compris, les techniques ne sont pas les mêmes.


Revenons au pastel sec. On le trouve sous plusieurs formes :


· Les bâtonnets tendres

· Les bâtonnets durs

· Les crayons

· Les Pans pastel


En général, les pastellistes utilisent en grande majorité les bâtonnets.


Ceux à texture dures, vont être utilisés essentiellement pour les premières couches, mais aussi pour les détails que l'on peut dessiner avec l'arrête du bâtonnet.


Ceux à texture tendre sont plus poudreux et marquent beaucoup plus sur le support. Ils sont plus adaptés pour les dernières couches du dessin. Et ils permettent d'apporter de la lumière et du contraste. Ils sont également parfaits, pour réaliser de beaux dégradés.


Les crayons pastel sont généralement utilisés pour effectuer les détails (yeux sur un portrait, poils d'animaux...). Mais certains artistes, les utilisent pour la totalité du travail. C'est une technique différente et plus minutieuse, qui permet d'obtenir un rendu hyper réaliste.


Les Pans pastel, quant à eux, se trouvent sous forme de godets, et s'appliquent à l'aide d'une petite éponge. Ils sont bien pratiques pour peindre de grandes surfaces ou réaliser des dégradés. Cependant, ils restent très onéreux...


Pour appliquer ce merveilleux médium, il faut un support bien sûr ! Il existe plusieurs types et plusieurs marques. Les plus réputés sont les supports Pastelmat de la marque Clairefontaine. Ce sont les mieux adaptés de par leurs textures, qui accrochent bien les pigments, sans être trop abrasives.


Dans la même gamme, on retrouve les Pastel Card de la marque Sennelier. Ils sont quand même plus abrasifs, et ne laissent pas de place à l'erreur, car il est très difficile de gommer sur ce papier.


Un autre support, de moyenne gamme, est le papier Canson Mi-teinte. Il possède un côté lisse et un côté plus alvéolé. Il reste toute de même de bonne qualité et permet de bons exercices, lorsque l'on débute. Il se gomme facilement et le prix est très abordable.


Il existe aussi un support en texture velours. Il n'est pas conseillé pour les débutants, puisqu'il se gomme très difficilement, et le prix est très onéreux.


Après avoir parlé des médiums et des supports, il reste à voir les différents accessoires qui peuvent vous être utiles.


D'abord, la gomme mie de pain, un accessoire essentiel. Elle ne laisse pas de copeaux, et sa texture humide va attirer les pigments pour un gommage efficace.


Le taille crayon, capital, bien évidemment pour tailler vos crayons pastel. Toutefois, il n'est pas nécessaire, puisque vous pouvez très bien utiliser un cutter, qui est tout aussi efficace et moins onéreux.


L'estompe, qui permet, comme son nom l'indique, de fondre les couleurs, ou d'estomper une zone. Mais votre doigt peut tout aussi bien faire le même travail, voire mieux !


Une fois l'œuvre finalisée, comment la conserver ? Étant donné que le pastel est très volatile, il est bien de passer une couche de fixatif, que l'on trouve sous forme de bombe aérosol. Cependant, si vous avez réalisé votre œuvre sur un support qui retient bien les pigments, et que vous n'avez pas l'intention de la transporter, ce n'est pas une étape essentielle.


Vous êtes maintenant équipé pour réaliser de magnifiques œuvres.


A vos pastels !


A très bientôt.







77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page